Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Erectus

La mythologie gréco-romaine expliquée aux illettrés et à ceux qui ne sont rien ...

6 Juillet 2017 , Rédigé par New Dawn

La mythologie gréco-romaine expliquée aux illettrés et à ceux qui ne sont rien ...

Zeus en Olympie ou Jupiter à Rome  , qu'en réalité ses potes appelaient familièrement "Du Gland " parce qu'il disposait d'une tête chercheuse  aérodynamique qui lui permettait de flairer un bon coup et de se transformer en taureau ou en cygne  pour le baiser , parfois même en taxes fiscales , avait des pudeurs de vierge qui le conduisaient à cacher ce qu'il avait de plus intéressant dans son anatomie à ses conquêtes d'un soir ... Car , comme vous l'avez bien compris  , tout commence et tout finit par une coucherie à trois ... Voilà-t-il pas ma bonne Lucette qu'il s'entiche d'une gueuse qui n'était même pas une déesse quoique incidemment la fille du roi de Thrace , qui n'a pas vraiment laissé de trace dans l'Histoire ,( tu peux me croire ... ),  laquelle pour se l'attacher lui fait un enfant dans le dos pendant qu'il est en train de passer la serpillière imbibée de M.Propre avec lequel c'est si propre que l'on peut se voir dedans  ...  

La vieille mère Hera qu'il a épousé parce que c'était sa soeur  ( tu vois un peu le cloaque !) et à qui il ne fait pas l'amour par crainte d'une reproduction consanguine avant l'arrivée massive de migrants ardemment désirés par l'ange destructeur Merkel , entre dans une colère folle ... et profite du complexe "du petit gland " dont souffre Jupiter ou Zeus , -comme tu veux- qui ne fait l'amour que déguisé en animal, ou dans le noir absolu , pour libérer ses hormones , la burqa n'ayant pas encore conquis les terres européennes.

Pour se venger de sa rivale , elle lui débine le Jupiter en laissant entendre que de loin et dans le brouillard il porte beau , mais qu'à poil , il a tout d'un boudin... Séléné se dit alors qu'elle a raté un truc en n'ayant pas vu Frankenstein  , et qu'au pire , la contemplation d'un beau corps d'homme est toujours bonne à prendre surtout si elle-même est jetée par la suite ! Elle demande donc à Juju qui ne peut rien lui refuser puisqu'elle est en cloque , de se montrer nu devant elle ... L'autre fait sa mijaurée , sa difficile , sa pécore ... puis finalement  accepte d'ouvrir son par-dessus , comme savent si bien le faire les obsédés sexuels à la sortie des lycées et des bouches de métro devant les petites filles horrifiées et les mémères curieuses de voir encore le loup...La pauvrette qui , même dans ses fantasmes les plus fous  n'avait jamais  vu membre  semblable... expire d'aveuglement et de saisissement devant ce qui lui apparaît comme un pur chef-d'oeuvre masculin ... Le dieu des dieux qui la voit défaillir , n'écoutant que son courage pratique alors la première césarienne de l'histoire humaine à sa Dulcinée et en sort un rejeton chétif et malingre qui n'a pas fini sa gestation pour s'ouvrir sa propre cuisse et y loger le pauvre nourrisson qui ne demandait qu'à trouver une couveuse pour achever sa  formation  ... Il est quand même fils de dieu , bon sang de merde ! Jupizeus devient donc deux fois son géniteur , une fois pour l'avoir conçu avec son gland  complexé , une autre pour l'avoir porté comme une mère attentive dans sa cuisse protectrice que d'aucuns compareront à une aile de poule pondeuse...

On pourra toujours dire que ce n'est pas la meilleure des choses qu'il fit , car le rejeton devint le dieu du pinard et des orgies ( on appelait cela bacchanales !) , ce qu'il reprocha par la suite à la plèbe d'aimer plus que lui ...C'est dur , mais il fallait le comprendre , Freud n'était qu'un projet d'avenir ... Il aurait pu lui expliquer qu'on n'épouse pas sa soeur aînée , que les machos ne sont pas faits pour la gestation parce qu'ils n'ont pas vraiment d'organe pour cela , et que la cuisse de Jupiter , cela fait toujours rigoler ... inutile de s'en croire sorti... ils se ressemblent tous...

Est-ce que tu sais au moins que depuis que Macron a été élu par les merdias et les puissances du fric , je ne cesse pas de découvrir toutes les richesses de Freud , qui avait fini , avec le temps , par passer pour un con aux yeux de certains philosophes ...

Partager cet article

Repost 1

Commenter cet article